Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #trukastuss catégorie

2006-04-06T05:00:00+02:00

Dessins d'enfants

Publié par doct'ole

 A chaque âge, ses dessins ...

 

Entre 1 an et deux ans : gribouillages …. Gribouillis … C’est parti !

A partir d’un an, l’enfant peut tenir un crayon . Celui-ci devient le prolongement de sa main . L’enfant ne contrôle toujours pas ses premiers traits : pointillés, traits, amorces de courbes … Il n’a aucune intention représentative .

 

Entre deux et trois ans :

A côté du pouvoir des mots, l’enfant découvre le pouvoir de l’image .Il va multiplier les effets, il va expérimenter … L’enfant laisse aller sa main puis, après coup découvre une ressemblance . Il dessine sans intention particulière, et finalement décrit son dessin . Pour cette période des 2-3 ans, Luquet parle du stade du réalisme fortuit .

Des lignes droites et verticales envahissent la page blanche . Puis les horizontales et les spirales apparaissent . Il faut attendre 3 ans pour voir les formes circulaires fermées (les ronds) . A cet âge, l’acte graphique devient intentionnel et représentatif .

Entre trois et cinq ans :

Période où l’enfant va à l’école maternelle . Il va faire des progrès considérables en dessin . Il va être capable de faire des croix, des carrés … Les formes vont petit à petit s’indivualiser et chaque enfant aura sa manière à lui de dessiner . Pour cette période des 3/5 ans, Luquet parle du réalisme manqué et du réalisme intellectuel .

Cette fois, l’enfant cherche à reproduire une forme, à nommer ce qu’il a dessiné . Vous ne voyez pas la cohérence entre ce qu’il vous raconte et son dessin (il va juxtaposer des scènes dans un même espace graphique, il y aura une multiplicité des points de vue …), ce n’est pas grave, c’est son monde à lui !

Entre six et huit ans :

Entrée au CP … L’enfant va avoir l’influence de la scolarité . Les enfants vont être capables de dessiner un seul thème . Les détails sont nombreux avec des proportions bien respectées . Le choix des couleurs est réaliste . Luquet parle du stade du réalisme intellectuel et la fin du dessin enfantin .

Entre neuf et onze ans :

En général, l’âge de 9 ans marque un tournant, on a les premiers essais de représentation de la perspective .Luquet parle de « réalisme visuel » . On peut dire que l’enfant dessine ce qu’il voit, ce qu’il peut voir sous un angle donné, il va essayer de se conformer à l’apparence des objets .

Après douze ans :

Les enfants qui manquent de technique vont en général se désintéresser du dessin .

Voir les commentaires

2006-04-05T05:00:00+02:00

Angles aigus ou angle obtus ?

Publié par doct'ole

 Angles aigus ou angles obtus ?

 Les enfants les confondent très souvent . Que faire ? Mais oui, bien sûr, trouvez un moyen mnémotechnique !

Voici celui que des enfants ont retenu :

* "aigu" c'est comme "aiguiser" donc "le bout" est pointu comme celui d'un couteau !

* "obtus" dedans il y a un "o" comme "gros" C'est un "gros angle", plus "gros" que l'angle droit ...

Et vos enfants, comment les différencient-ils ?

 

Voir les commentaires

2006-03-29T05:00:00+02:00

La mémoire (suite)

Publié par doct'ole

Après avoir testé sa mémoire (c'était dans cet article ou bien faire ce test), il est important de prendre conscience de son fonctionnement .

TEST 3 . (écrire bateau . étoile . cercle et trois opérations suivant le niveau de vos élèves)

Consigne :pas de consigne ! Justement, ne rien dire aux élèves !

PS : les consignes, en voilà encore un de sujet intéressant ! Nous y reviendrons un prochain jour !

Laisser une minute ou deux afin que les élèves mémorisent . Toujours 10 secondes d'attente . Demander aux élèves d'écrire les trois mots ainsi que l'avant-dernière opération . Peu d'élèves réussiront !? Pourquoi?

          *Mélanger les notions (maths/français) est négatif.

          *Ils ne savaient pas ce qu'on allait leur demander. Donner un objectif est nécessaire pour réussir. 


TEST 4  (liste de mots)
Consigne : vous allez essayer de retenir le plus de mots.
On projette au rétro projecteur ou avec des cartons la liste de mots . Toujours 10 secondes d'attente . Normalement les scores doivent être meilleurs qu'aux tests 1 et 2 (voir ici)
Certains ont pensé à regrouper les mots et leur dire qu'ils ont suivi la bonne démarche . On retient mieux les informations organisées (tiroirs) Grâce à la catégorisation, on retient mieux : mémoriser, c'est créer des liens !


TEST 5 : figure ( mémoire kinesthésique: écrire, dessiner)
Consigne : regardez bien cette figure, vous devrez la reproduire
1 élément déplacé, oublié = 1 erreur
Remarque: le mieux est de combiner les trois mémoires (visuelle, auditive et kinesthésique) Par exemple, dessiner cette figure dans l'espace tout en se racontant les différentes étapes pour reproduire la figure !  

Pour retenir :

  • J'évite tout ce qui peut me distraire: bavardages, ...
  • Je profite au maximum des cours
  • J'organise les informations (titres, sous- titres, mots clefs)
  • Je crée des liens: ressemblance, opposition, complémentarité, mnémotechnie - J'utilise toutes les mémoires: visuelle, auditive, kinesthésique (écrire)

Voir les commentaires

2006-03-26T05:00:00+02:00

Fête de l'internet

Publié par doct'ole

9ème édition de la Fête de l'Internet

                                     du 20 au 27 mars 2006

Pour cette 9ème édition (je viens de la découvrir !), la Fête de l’Internet aura pour thème " Tous acteurs, Tous médias ! ". La Fête de l’internet propose aux institutions, associations, collectivités locales, passionnés et novices de 7 à 77 ans, une semaine pour échanger, s’informer et débattre sur ce thème dans un esprit festif, d’expression libre et créative afin de fédérer, promouvoir et valoriser toutes leurs initiatives auprès des médias et des institutions que ce soit au niveau national, francophone et de plus en plus à l’international.

En ouverture le 20 mars 2006, pour la 2ème année consécutive, la Fête sera jumelée avec la « Journée Internationale de la Francophonie ». La Fête de l’internet met à disposition cette année les technologies émergeantes : blogs en fête, journal citoyen et participatif etc. favorisant l’expression, le partage et la créativité .

 Site : http://www.fete-internet.fr/

 

Voir les commentaires

2006-03-19T06:00:00+01:00

Mnémotechnie

Publié par doct'ole

Les méthodes mnémotechniques (art de la transformation en images mentales fortes) pour nous aider à engranger le maximum d’informations dans nos neurones ne datent pas d’hier et sont utilisées depuis plus de deux mille ans !

 

 

* l’association à quelque chose de connu (à des lieux, à un trajet …)

 

 

* la combinaison de plusieurs items dans un tout qui fait du sens (exemple : « Mon Vieux Tu Me Jettes Sur Une Nouvelle Planète » pour mémoriser les 9 planètes de notre système solaire dans l’ordre croissant d’éloignement par rapport au soleil)

 

 

Cette technique facilite la mémorisation, l’acquisition et la restitution des savoirs alors pourquoi s’en priver ! Je l’ai beaucoup utilisée étant jeune et l’utilise beaucoup avec mes enfants ! (exemple : un chameau : 2 ou 3 bosses ? Deux bosses car deux syllabes)

 

 

C’est un jeu maintenant que d’inventer de nouvelles associations mentales pour retenir les leçons ! Mes enfants me surprennent très souvent : quelle imagination ! Parfois, j’avoue avoir du mal à comprendre leur logique mais l’important, c’est qu’ils retiennent avec leurs propres moyens ! (Exemple : on souligne le sujet en jaune tout comme le soleil ! Le verbe se fâche tout rouge à cause de la conjugaison . Les compléments circonstanciels,on les souligne en vert car le feu est au vert parce qu’on peut les changer de place dans la phrase … Vous y comprenez quelque chose, vous ?! Et bien lui, il ne s’est jamais trompé avec les couleurs dans les analyses grammaticales !...)

 

 

Fixer dans sa mémoire d’une manière mnémotechnique me paraît original, amusant et perspicace ! Enfin, un moyen simple, efficace d’apprendre et mémoriser tous sujets scolaires !

 

 

Voir les commentaires

2006-03-18T06:00:00+01:00

La mémoire

Publié par doct'ole

Je m'étais déjà penchée sur le sujet : "comment apprendre une leçon", rappelez-vous, ça donnait ceci ! Aujourd'hui, je parlerai de mémoires et surtout comment la tester !

 TESTER SA MEMOIRE


1- MEMOIRE AUDITIVE ( liste 1- avion. carotte...)
Consigne : vous allez essayer de retenir les plus de mots.
Lire la liste de 20 mots: on prononce un mot toutes les 3 secondes.
On demande aux élèves d'attendre 10 secondes avant de commencer à écrire.
On leur laisse quelques minutes pour écrire les mots qu'ils ont retenus.


2- MEMOIRE VISUELLE ( liste 2)
Consigne : vous allez essayer de retenir le plus de mots.
On montre un carton ou on projette au rétroprojecteur un mot toutes les trois secondes (on cache les autres mots). Attention, on ne prononce pas les mots.
On demande aux élèves d'attendre 10 secondes avant de commencer à écrire
On leur laisse trois minutes pour écrire les mots qu'ils ont retenus.


3-BILAN

  • On projette la liste de mots, on leur demande de compter le nombre de mots qu'ils ont trouvé. On ne compte pas l'orthographe. : le mot doit être juste phonétiquement
  • On demande aux élèves qui ont particulièrement réussi " comment ils ont fait dans leur tête?
  • C'est la démarche qu'il est intéressant de mettre à jour !
  • On peut en amener l'élève à se poser les questions suivantes : ma méthode est-elle bonne? Dois-je la changer? (l'obstacle 1 : j'ai toujours fait comme ça !) Puis- je l'améliorer?

On peut ainsi montrer que mémoriser, c'est être actif, répéter dans sa tête, se raconter une histoire avec des mots etc... , adopter une stratégie, que chacun a sa méthode: certains sont rationnels, d'autres imaginatifs…


CONCLUSION
Si j'ai une mémoire visuelle, je dois:

  • observer attentivement ce qui figure sur le tableau, le cahier ou le livre
  • examiner le plan, les grandes parties du cours (importance de noter clairement pour bien photographier)
  • je peux fermer les yeux pour m'imaginer en train de réécrire les points importants (ou le faire)


Si j'ai une mémoire auditive, je dois :

  • écouter attentivement les explications
  • lire à voix haute (ou entendre sa voix dans sa tête) : épeler les mots en orthographe !
  • m'imaginer en train d'expliquer à quelqu'un le cours avec mes propres mots


Pour tous: je regarde et j'écoute en même temps pour multiplier mes possibilités de retenir la leçon.

Voir les commentaires

2006-03-09T06:00:00+01:00

Quelle aide lui apporter quand il apprend à lire (suite) ?

Publié par doct'ole

 Si vous vous intéressez aux études de votre enfant, cela l'aidera à mieux réussir ! Mais où obtenir de l'aide ?!

Ne vous sentez pas isolé ! La famille, les ami(e)s peuvent vous aider ! Mais surtout :  les enseignants ! Lorsque les enfants voient leurs parents et leur(s) enseignant(s) travailler en collaboration, ils se sentent plus rassurés et confiants !

L'enseignant(e) peut vous conseiller sur la façon d'aider votre enfant à apprendre à lire . Vous pourriez ainsi aborder les sujets suivants :

- le niveau de lecture de votre rejeton

- des livres ou des auteurs que votre enfant pourrait aimer

- le niveau d'intérêt de votre enfant pour la lecture - par exemple s'il lit par plaisir !

- les stratégies de lecture que votre enfant utilise en classe . La lecture n'est pas un jeu de devinettes, mais repose sur tout un jeu de stratègies (propres à chaque enseignant !)

Exemples de stratégie :

          * les mots clés qui illustrent les sons vus en classe . C'est le "an" de "maman"

          * regarder les illustrations pour aider la compréhension

          * trouver les lettres ou syllabes qu'il connait déjà . Dans ce mot, quel son connais-tu déjà ? "a" et "u", ensemble, ça donne quel son ?

          * ne pas confondre le nom de la lettre et le son qu'elle produit .

          * regarder avant ou après le mot (càd le contexte) pour en découvrir le sens

          * faire des retours en arrière, relire le texte

          * etc

Voir les commentaires

2006-03-08T06:00:00+01:00

Quelle aide lui apporter quand il apprend à lire ?

Publié par doct'ole

 Durant la prériode où votre enfant apprend à lire, écoutez-le lire tout haut . Lorsqu'il vous fait la lecture, cela lui permet de s'exercer à lire et de s'améliorer .

Lorsque vous l'écoutez lire, n'oubliez pas que vos réactions sont d'une grande importance . Surtout écoutez-le en l'interrompant le moins possible . Soyez enthousiaste et félicitez-le aussi souvent que possible :

- Montrez-lui que que vous prenez plaisir à l'histoire en posant des questions .

- Armez-vous de patience et laissez-lui le temps de décoder les mots difficiles . Montrez-lui comment il peut apprendre de ses erreurs . Apprenez-lui à lire une première fois pour déchiffrer, puis une seconde fois ("on lit normalement comme on parle" c'est ce que l'on se disait avec mes enfants !) pour comprendre ! Rassurez-le en lui disant, qu'à force d'entraînements, il pourra déchiffrer et comprendre en une seule lecture !

- Laissez-le choisir les livres qu'il veut . Ne vous en faites pas s'il choisit des livres plus faciles que ceux de l'école ! (A la maison, c'est lecture -plaisir avant tout !)

- Lisez chacun votre tour !

Remarque : quand ils ne savent pas lire, on leur lit les histoires . Du jour où ils savent lire, c'est fini ! Alors que, non ! Ecoutez maman ou/et papa qui raconte(nt) une histoire, quel plaisir !

- Après que votre enfant a lu une histoire, parlez-lui-en pour vous assurer qu'il l'a bien comprise  !

- Montrez que vous apréciez ses efforts . Cela prend un certain temps avant que l'enfant ne sache lire . Il a besoin de beaucoup de pratique et de votre appui ! Félicitez-le, encouragez-le !

Voir les commentaires

2006-03-03T06:00:00+01:00

Le sommeil

Publié par doct'ole

 Le sommeil : un sujet reposant, non ?

L'éducation au sommeil commence dès la naissance . Connaître et respecter ou faire respecter les besoins en sommeil de chacun devrait faire partie de l'éducation tout court. Pour cela un minimum d'informations est nécessaire.

Des informations, des jeux pour comprendre le sommeil, à quoi ça sert, et répondre aux questions des enfants : c'est ici ou !

Comme l’adulte, l’enfant, très jeune, peut être petit ou grand dormeur, couche tôt ou couche tard . Il est important de respecter les rites et rythmes personnels de votre enfant ! et non les vôtres ...

Par exemple : ne pas réveiller un bébé pour son biberon ; dans la mesure du possible, éviter de l’envoyer au lit s’il n’en a pas envie …

Votre enfant baille, se frotte les yeux, pleurniche … Apprenez à reconnaître ces signes ! On ne peut faire dormir un enfant sur ordre, mais on peut favoriser son endormissement !

 

 Par exemple : des heures relativement fixes pour aller dormir ; des jeux plus calmes (bien sûr, pour Doctole, une histoire …) …

Mais la meilleure façon d’apprendre à dormir est (comme pour tout) de donner l’exemple ! Ne dissimulons pas nos coups de pompe ! ZZZZZZZZZZZZZZZzzzzzzz ...

 

 

Voir les commentaires

2006-02-28T06:00:00+01:00

Donner l'envie de lire : quelques conseils (suite)

Publié par doct'ole

Vendredi dernier, je vous conseillais de lire tous les jours . Pourquoi ?

Les enfants aiment la routine. La lecture peut être un plaisir que votre enfant et vous attendez avec joie chaque jour. En réservant du temps pour lire avec votre enfant, vous lui montrez que la lecture est une activité importante et divertissante.

Essayez de lire avec votre enfant aussi souvent que possible : c'est la meilleure chose que vous puissiez faire pour l'aider à réussir à l'école. Cela vous donnera également l'occasion de passer des moments agréables avec votre enfant et de renforcer votre relation avec celui-ci pour qu'elle soit solide et saine.

  • Commencez à lire à votre enfant très tôt dans sa vie.

  • Prévoyez tous les jours une période que vous pouvez entièrement consacrer à la lecture avec votre enfant.

  • Choisissez un petit coin de lecture confortable pour vous rapprocher de votre enfant. Faites-en votre « coin lecture »! Réservez une étagère pour les livres de votre enfant.

  • Choisissez des livres variés.

  • Variez la durée de lecture selon l'âge et les intérêts de votre enfant. Pour un jeune enfant, il est sans doute préférable de lire au cours de plusieurs petites séances (d'une dizaine de minutes) au lieu de lire pendant une longue séance (d'une trentaine de minutes).

  • Lisez lentement pour que votre enfant ait le temps de se représenter mentalement ce qui se passe dans l'histoire.

  • Félicitez votre enfant s'il émet des idées et participe à la lecture.

  • Lors de vos courses ou en voyage, apportez des livres, des magazines ou des livres sur cassettes audio pour divertir votre enfant.

  • Continuez à lire à votre enfant même s'il sait lire. En lui lisant des histoires qui l'intéressent et qui sont au-dessus de son niveau de lecture, vous élargirez sa compréhension et partagerez la magie du plaisir de lire ensemble.

Et n'oubliez jamais que vous êtes un modèle important pour votre enfant . Lorsque votre enfant vous voit lire, pour votre plaisir ou pour vous renseigner, il comprend que c'est une activité très valable . Montrez l'exemple !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog