Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-04-01T00:47:00+02:00

Le retour de la fessée et du martinet à l'école

Publié par doctole
Face à la dégradation des conditions d'enseignement, une petite commune du Loir-et-Cher a réintroduit depuis quelques mois une méthode pédagogique qu'on croyait révolue.
 
Le martinet est de retour dans les classes de primaire et de secondaire après un accord passé entre les familles et la Mairie de la commune.
 
L'école a dû faire face ces dernières années à de graves problèmes d'indiscipline dans ses classes. A cela, sont venus s'ajouter des résultats scolaires désastreux pour la plupart des élèves.
 
Pour remédier à ces dérives, le Maire de la commune a proposé aux parents d'élèves la réintroduction de méthodes de discipline à l'ancienne dans les classes.

En début d'année scolaire, lors d'une réunion regroupant la plupart des parents et l'ensemble du corps enseignant, le Maire a présenté sa proposition disciplinaire encadrée par une Charte de Bonne Conduite signée par les élèves, les enseignants et les parents.
 
Après un accueil mitigé, la totalité des parents a finalement signé une autorisation de recours à de petits châtiments corporels à des fins disciplinaires.
 
La Charte de Bonne Conduite rédigée par le Maire de la commune, en collaboration avec le Directeur de l'école primaire, le Principal du collège et les représentants des parents d'élèves, détaille les obligations de toutes les parties.
 
L'enseignant peut par exemple recourir à un martinet en cas de désobéissance grave et répétée d'un élève, après constatation par le Directeur d'école.
 
La fessée est autorisée par les enseignants jusqu'à l'âge de la puberté, en cas d'insolence à l'égard du corps enseignant, avec cependant une interdiction de recourir à tout autre objet que la force manuelle ou un martinet sans clou.
 
Plus surprenant, la Charte oblige l'enseignant à pratiquer la sanction disciplinaire devant la classe et en présence du Directeur d'école, à des fins d'exemplarité et pour prévenir toute dérive.
 
La Charte prévoit une classification stricte des châtiments autorisés en fonction des fautes commises.

On s'étonnera par ailleurs de constater que de mauvais résultats scolaires peuvent être sanctionnés au même titre que l'indiscipline.
 
Le Maire de la commune, que nous avons contacté, a refusé de lever l'anonymat mais nous a affirmé qu'après une année d'expérimentation, les résultats scolaires et le comportement des élèves s'étaient très nettement améliorés.
 
D'autres communes étudient la possibilité de réintroduire ces méthodes. Il est également envisageable que cela soit appliqué à tous les établissements français dés la rentrée 2011.

Voir les commentaires

commentaires

Yvan125 29/06/2014 15:46


Bravo Rambaut Patrick. Une bonne fessée à un grand aolescent a  le plus souvent l'heur de le responsabiliser et de lui mettre un peu de  plomb dans la tête. Il
faudrait repenser à remettre  les garçons dans le primaire et le secondaire en culottes courtes  pour pouvoir mieux les corriger par de grosses claques  sonores sur les
cuisses quand ils font des bêtises à l'école ou à la maison.

RAMBAULT PATRICK 29/06/2014 14:03


VOILA ENFIN DU BON SENS!!!


arretons l'hypocrisie,la fessee(sans sadisme,violence,et malsainite)n'a jamais fait de mal a quiconque l'a reçue!


au contraire elle a mis depuis toujours des barrrieres aux mauvais comportements des enfants impliqués que se soit aux niveaux des resultats scolaires que du comportement dans la vie sociale


C'est une tres bonne idee qui je le pense remets l'enfant a sa place dans le rang social tout comme dans la societe animale

yvan 17/05/2014 16:21


 A priori, je suis loin d'être contre la réintroduction des châtiments corporels (en particulier le martinet sur les fesses nues des élèves de l'école primaire et du collège, pour régler des
problèmes graves d'indiscipline, pourvu que la sanction soit appliquée d'une manièere juste et raisonnable après avertissement de l'élève fautif. Je fus  dans les années 50, un lycéen
indiscipliné et perturbateur jusqu'au moment où  en seconde,le  directeur qui en avait ras le bol de mon indiscipline, a eu le courage, après une sempiternelle retenue, de me coucher
sur ses genoux et de m'administrer à main nue une cinglante fessée dont je me souviendrai toujours.  Cette fessée ne m'a pas changé du jour au lendemain, mais a tout de même permis de me
faire reféchir, de me recadrer et de  changer un peu mon'attitude envers l'école et mes professeurs. Je pense qu'il y a beaucoup de garçons qui sont dans mon cas et qui attendent une bonne
fessée pour se conduire comme de vrais élèves travailleurs et disciplinés. Je ne dis pas que c'est une méthode infaillible qui va marcher dans tous les cas, mais  pour moi,  cette
méthode disciplinaire a  parfaitement réussi.

Nouchkaya 07/05/2011 23:25



Je lis un com qui dit que cet article est un ramassis de mensonges et je voudrais dire à l'auteur du com que contrairement à ce qu'il affirme je connais des écoles qui pratiquent le chatiment
corporel et d'ailleurs, mais c'est pur hasard, pas très loin du Loir et Cher... Dans le 37! Oui c'est interdit mais cela ne signifie pas que cela n'existe pas! J'aimerais sincèrement que l'auteur
ait raison mais malheureusement j'ai envie de lui dire qu'il existe en France des coins où les mentalités sont restées rétrogrades! Et qu'il y a des fessées, ou des remarques très bêtes! Dans une
école d'un village voisin, un gamin avec ses copains obligeaient une petite fille à baisser sa culotte...Il a fallu que les parents de la gamine se fâchent pour que la directrice et par ailleurs
instit des garçons, intervienne...Mais tout ce qu'ils ont eu comme réponse c'est de la part du père et de l'instit  : "bah, ces gamins ne sont pas pédés, c'est plutôt bien, non???"


Je suis tombée sur ce blog par hasard et je vais le garder en mémoire, je suis formatrice de français et d'histoire/géo en CFA et passionnée de pédagogie.. Et j'ai l'impression de tomber sur une
mine!


Bravo!



Dominique Giandomenico 04/05/2011 17:17



C'est une blague?


J'aime bien le: "pour éviter toute dérive" et la précision du martinet"sans clou" oui parce que sinon les parents et les p...rrrrofffs auraient peut-être tiquer devant cette idée exemplaire!



doctole 12/05/2011 22:07



Bien sûr, c'est un poisson d'avril !



granier 03/04/2011 22:20



AH poisson d'avril............désolée nous sommes le cinq et le poisson est froid! Il était tellement gros!



doctole 12/05/2011 22:09







Granier 03/04/2011 22:17



Cet arcicle est un ramassis de mensonges. Les sanctions corporelles sont strictement interdites par le ministère de l'éducation.


Le maire n' a rien à voir avec le règlement de l'école.


Bref n'importe quoi....C'est honteux de publier ce genre d'âneries.C'est l'auteur d el'article qui mérite le martinet lol



Aurélie 01/04/2011 19:36



doctole 12/05/2011 22:10



Oui et ? ...



Joce 01/04/2011 08:35



Joyeux premier avril Doctole ! Bonne journée !



doctole 12/05/2011 22:12



Coucou ma Joce !!!!!


Comment vas tu ? Tout roule ?! ...



Isac 01/04/2011 07:18



Chez nous, on instaure la non-mixité à partir de ce matin. L'année prochaine, si les résultats ne sont pas satisfaisants, on en viendra peut-être au martinet , hi hi hi !



doctole 12/05/2011 22:12







Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog